Categories

Accueil > Recherche > Recherche clinique > Psychologie > Perception des visages familiers et non-familiers dans l’autisme et le (...)

Perception des visages familiers et non-familiers dans l’autisme et le trouble envahissant du développement

Amestoy A., Cazalets J-R., Bouvard M.

L’objectif de ce projet est d’étudier la perception des visages familiers « non soi » , familiers, « soi » et « mère » à l’aide d’un système d’eyetracking chez de jeunes autistes. Des différences apparaissent entre les sujets autistes et le groupe contrôle pour les durées de fixation des zones comportant les yeux, quels que soient les visages présentés. Les enfants autistes fixent plus àl’extérieur de leurs propres visages et moins la bouche des enfants « non-familiers ». La variabilité des conditions « soit » et « mère » chez les sujets contrôles suggère la grande complexité des processus émotionnels impliqués ce bas niveau de traitement des visages familiers.